Le variateur est l'élément majeur de la partie puissance.

Il permet d'alimenter le moteur.

Il est l'interface entre le récepteur et le moteur.

 

Le variateur a été "mécanique" et est aujourd'hui électronique.

 

Pendant longtemps, dans tous kits fournis avec un variateur, il est "mécanique". Il s'agissait de commander un réhostat (résistance variable) par l'intermédiaire d'un servo. Qui dit résistance, dit chauffe ! Ce système était très sensible à la poussière... et n'était pas très progressif. Sur ce type de modèle, il n'y a avait pas non plus de frein.

 

Par l'intermédiaire de la compétition, la version électronique s'est ensuite démocratisée.

Plus besoin de servo. Les modèles de compétition avaient uniquement les modes marche avant et frein alors que les modèles loisir avaient aussi la marche arrière. La marche arrière nécessite plus de transistor et donc engendre une taille plus importante.

L'évolution de la version électronique s'est opérée au niveau de :

- la façon de les configurer (régler) : par potentiomètres, puis par bouton de setup plus ou moins automatisé.

- la puissance : capable d'alimenter des moteurs 15T (brushed) à la fin des années 80, et sans limite à la fin des années 90.

- la progressivité

- la taille et le poids : après la puissance ce fût le principal argument commercial

- et la programmation : initié tout d'abord par un potentionmètre permettant de limiter le courant de pointe, sont aparu ensuite au fur et à mesure des moyens pour sélectionner des "profils" en fonction de l'utilisation (catégorie, type de piste...), puis des fonctions pour programmer ses profils avec par exemple comme paramètres : la fréquence d'échantillonage, la bande morte autour du neutre (Dead band) , le frein automatique (drag brake),  ...

 

Après les moteurs à charbons (brushed), sont aparus les moteurs sans charbon (brushless) et par conséquent les variateurs capables de les alimenter. Le variateur a pris de nouveau une grosse importance car beaucoup plus complexe à gérer.

 

Aujourd'hui, les kits loisirs sont plutôt équipés de variateurs électroniques brushed. Certains kits RTR (Ready To Run) commencent à apparaître en brushless.